Google PageSpeed Insights : comment l’utiliser ?

Google PageSpeed Insights est une plateforme créée par Google pour l’analyse des performances. Elle offre des fonctionnalités intéressantes, notamment pour évaluer le rythme de votre site web. Comment tester l’efficacité de votre blog à l’aide de Google Page Speed Insights ?

Comment utiliser Google PageSpeed Insights efficacement

Internet regorge de sites qui semblent ramper plutôt que courir. Ce qui limite la curiosité des utilisateurs. Si personne ne veut traîner au moment du chargement, un site rempli de goodies ne vous sert à rien. Près de la moitié de vos visiteurs s’attendent à ce que votre site web soit lancé en moins de deux secondes et 40 % des visiteurs s’attendent à ce qu’un site se lance en plus de trois secondes. Il est donc temps de revoir votre site web lorsqu’il commence à ramer. Des temps de chargement plus rapide sont l’équivalent d’une expérience plus fluide pour l’utilisateur final, mais signifient aussi des taux de rebond plus faibles. Google PageSpeed Insights permet d’aller plus vite. Vous pouvez utiliser PageSpeed Insights pour évaluer le fonctionnement de votre page web et déterminer les mesures à prendre pour augmenter votre temps de chargement.

Qu’apprenez-vous de PageSpeed Insights (PSI) ?

Pour mesurer la vitesse de chargement de vos pages web, PSI tire deux notes du CRUX (le rapport sur l’interface utilisateur de Chrome) : First Contentful Paint (FCP) et DOM Content Loaded (DCL). Le FCP est l’étape à laquelle un navigateur renvoie d’abord des informations à l’ordinateur de l’utilisateur. DCL est l’étape dont le cadre initial d’un site est entièrement chargé mais aussi sans vidéos, feuilles de style ou cadres. Le PSI examine dans quelle mesure un site web utilise des techniques plus performantes. Il s’agit notamment de l’arrêt des redirections et l’exploitation de la mise en cache du navigateur. Un score de 0 à 100 est déterminé par Google PageSpeed Insights. Cela vous donne une idée de la façon dont vous pouvez augmenter le temps de chargement de votre site web. Entre le moment où le Javascript, le CSS et les images se chargent et celui où les pixels sont réellement créés à l’écran, une expérience de web rapide nécessite beaucoup de traitement. Au cours de ce processus, PSI vous indique comment votre page se compare à d’autres pages et ce qui pourrait être amélioré si vous supprimez les ressources qui bloquent le rendu.

Quelles sont les étapes à suivre ?

Ouvrez la plateforme PageSpeed Insights sur le site web de Google. Dans la barre fournie, collez l’URL de votre page web et cliquez sur « ANALYSER ». Google effectue quelques tests rapides sur votre site. Ouvrez les onglets « Suggestions d’optimisation » qui apparaissent dans vos résultats, en commençant par le site mobile. Les optimisations peuvent comprendre des éléments tels que l’élimination du blocage du rendu JavaScript et la détermination des redirections de la page d’accueil qui doivent être corrigés. Pour le site de bureau, inversez la procédure. L’objectif de l’optimisation est de capturer le plus grand nombre possible de conversions. Relancez Google PageSpeed Insights lorsque vous avez terminé vos tentatives d’optimisation. Voyez dans quelle mesure les modifications sont efficaces et décidez de ce que vous devez faire à partir de là. 

Comment le Black Friday est il devenu un évènement marketing incontournable ?
Pinterest : un levier d’acquisition sous-exploité en B2C et B2B